CIPACO
www.cipaco.org


West Africa’s ICT industry faces major threat unless This came out at a focused group discussion held by the Science and Technology Policy Research Institute (STEPRI) of Ghana last Wednesday as part of the LICOM project .

Entrée par dossier

recherche

Recherche sur les TIC

SMSI

Sommet Mondial sur la Société de l’Information

Opportunités

Emplois, bourses...

Financement

des TIC pour le développement...

Accès

Infrastructure, infostructure...

Régulation

Législation, gouvernance...

Accueil > Nouvelles

FGI - Compte rendu - contribuer au débat

Compte rendu de la première matinée de la rencontre inaugurale du Forum sur la Gouvernance de l’Internet - Contribuer au débat

Compte rendu informel

La réunion inaugurale du Forum sur la Gouvernance de l’Internet a commencé ce matin. La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’intervention du premier ministre Grec, par le message du Secrétaire Général des Nations Unies lu par son représentant Nitin Desai, ainsi que l’intervention du Secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications. Le Secrétaire Général de l’UIT a notamment affirmé que la gouvernance de l’internet n’intéresse pas que les pays en développement, contrairement à ce que certains aimeraient laisser croire ; que beaucoup déplorent la gestion centralisée de l’internet en cours actuellement ; qu’on a besoin de plus de diversité ; qu’on ne peut résoudre la question de la gouvernance de l’internet uniquement par le renforcement de capacités....Une pierre dans le jardin des USA et de l’ICANN...

La cérémonie a été aussi marquée par l’intervention de Tarek Kamel, Ministre Egyptien des TIC (l’Egypte préside le forum des ministres africains des TIC et a organisé la réunion officielle africaine de préparation au FGI, même si cette dernière paraissait plutôt symbolique). Il a souligné les problèmes de développement auxquels les pays du Sud font face et qui les empêchent de participer à la gouvernance de l’internet, y compris l’aspect des langues ; il a indiqué qu’il est urgent de faire face à ces problèmes ; il a souligné le succès de l’AfriNIC, en tant que modèle de coopération régionale, modèle de coopération entre les différents acteurs de l’internet africain (secteur privé, société civile, gouvernements de tous les pays africains) ; il a souligné le rôle de la convergence des médias et des télécoms dans le développements des nouveaux services et de la convergence des acteurs ; sans insister il a notifié qu’il était important de faire la réforme des structures de gouvernance existantes ;

Autre intervenant : Viviane Reding, Commissaire Européenne pour l’information et les médias. Elle a indiqué que le FGI traduit le nouveau modèle de gouvernance entre les différents acteurs, mais notifié qu’il ne remplaçait pas les négociations intergouvernementales sur la coopération accrue (enhanced coopération) ; elle a mentionné la question du DNS ; indiqué qu’il est nécessaire de protéger les droits de l’homme sur l’internet ; la fracture numérique devrait être comblée ; les problématiques discutées à Tunis sont tout aussi valables ; le multilinguisme et l’introduction de l’IDN sont une problématique dont on doit tenir compte et on doit réfléchir sur ces problématiques au FGI ; les questions comme celles du SPAM, qui touchent aussi les pays en développement, devront être aussi discutées (la pertinence de la question du SPAM en Afrique mérite toutefois de mon point de vue d’être bien élucidée, car elle ne se présente pas comme on l’affirme souvent).

Un représentant de la société civile (Natasha Primo de Women’s Net) et un autre du secteur privé (Guy Steban, Chambre de Commerce et d’Industrie) ont également fait des interventions. Natasha a notamment insisté sur la question des droits de l’homme sur le net et les acquis du Sommet de Tunis.

Vint Cerf, considéré comme l’un des pères de l’internet est aussi intervenu ; il a notamment insisté sur la nécessité de maintenir la stabilité et l’interopérabilité sur le réseau, tout en l’ouvrrant davantage, notamment aux autres langues ; il a beaucoup parlé de l’IDN. Son collègue Robert Kahn est aussi intervenu.

Voir la transcription des activités de ce matin sur le site officiel ici http://www.intgovforum.org/IGF-Open...

DIVERS

  j’ai remarqué une cinquantaine d’africains sub-sahariens présents (à vue d’œil, secteur privé société civile et gouvernements) et aussi un certain nombre d’africains du Nord (Egypte, Tunisie notamment) ; je n’ai pas vu de Béninois ni de Togolais, ni de Nigériens, à part ceux venus du Sénégal (mais bon, peut-être qu’il en a) pour ne parler que de ceux là ; au total il y avait un millier de participants ce matin, y compris les Grecs (à l’ouverture, la salle de 800 personnes était pleine et il y avait du monde à l’extérieur dans deux ou trois d’autres pièces ou dans le hall ; demain il y aura probablement moins de monde ;
  ACSIS, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest et APC ont un stand (une table) dans l’espace Plazza d’exposition
  Il y a eu des problèmes d’organisation ; mais ce matin ça s’est mieux passé que prévu/qu’on craignait
  On prévoit une réunion africaine demain soir sur le lieu de la conférence (tous acteurs) vers 19h - reste à confirmer la salle - ceux qui sont sur place peuvent surveiller les inscriptions
  Les coûts des services sont chers (restauration, hôtel, etc.) et ceux qui n’ont pas trouvé de chambres dans les structures officielles prévues, ont des problèmes de déplacement...
  On peut contribuer aux thèmes en discussion ici http://intgovforum.org/forum/ - normalement les préoccupations des participants à distance devraient être acheminées vers les modérateurs des discussions - donc essayez toujours d’envoyer des contributions si vous le pouvez ; on peut faire sa contribution en français ou en anglais
  Vous pouvez aussi envoyer des contributions sur ce que vous pensez du Forum sur la Gouvernance de l’Internet et l’Afrique sur le site mis en place par le projet CIPACO www.cipaco.org/igforum (cliquez sur le lien de la rubrique « Débat »
  Une légère pluie était au rendez-vous ce matin jusqu’à tout à l’heure au moins, certains sont allés déjeuner dans en courant sous les gouttes qui tombaient..

La session de l’après midi a commencé - voir programme ici http://www.intgovforum.org/wksshop_...

Voir aussi www.cipaco.org pour lire ce compte rendu.

Date :30/10/06

Auteur : Ken Lohento

Source : Diffusé sur une liste de discussion africaine

Version à imprimer Envoyer à un ami

© CIPACO | Plan du site Haut de page