CIPACO
www.cipaco.org


West Africa’s ICT industry faces major threat unless This came out at a focused group discussion held by the Science and Technology Policy Research Institute (STEPRI) of Ghana last Wednesday as part of the LICOM project .

Entrée par dossier

recherche

Recherche sur les TIC

SMSI

Sommet Mondial sur la Société de l’Information

Opportunités

Emplois, bourses...

Financement

des TIC pour le développement...

Accès

Infrastructure, infostructure...

Régulation

Législation, gouvernance...

Accueil > Nouvelles

Forte augmentation du haut-débit sans fil

Selon le second rapport annuel de Balancing Act intitulé « Projections du niveau de bande passante pour la voix et les données en l’Afrique », la forte demande en faveur du haut-débit pousse à la croissance de la bande passante.

L’adoption de l’internet à haut-débit et en particulier le haut-débit sans fil ont poussé à l’augmentation de bande passante. Cette évolution constitue le principal facteur de croissance pour les cinq prochaines années.

Le bas-débit quant à lui contribuera à une augmentation de 689 Mbps de la bande passante selon les projections du rapport. Mais l’essentiel de la croissance viendra du haut-débit tout type confondu avec une augmentation projetée à 43,529 Mbps durant cette période. Cela représente un triplement de la demande en bande passante. Le haut-débit sans fil contribuera probablement plus à la croissance de la bande passante que l’ADSL en Afrique sub-saharienne.

Bien que la demande en ADSL est dominante dans les pays qui offrent déjà du haut-débit, la croissance la plus forte viendra de la demande en haut-débit sans fil. Il est difficile de mesurer cette demande avec précision mais les évidences sont nombreuses et montrent que cette demande constituera la plus grosse part de la croissance du haut-débit.

Ce second rapport de Balancing Act inclut aussi l’ensemble des pays de l’Afrique du Nord ainsi que tous les pays de l’Afrique sub-saharienne. De nombreuses informations ont été collectées pour ce rapport dans la mesure ou Balancing Act a travaillé en étroite collaboration avec un plus grand nombre d’opérateurs.

Les autres nouveaux éléments du rapport incluent :

Le volume du trafic international voix continue de croitre à un rythme plus soutenu que la moyenne mondiale. Le taux de croissance est de 23.4% pour l’Afrique et 13.8% en moyenne au niveau mondial.

L’amélioration des techniques de compression et la transition vers l’utilisation de la voix sur IP montrent que la croissance du volume voix se traduit par une croissance plus réduite en terme de bande passante en comparaison avec la capacité de la bande passante pour l’internet

En 2006, 45.3% du trafic international voix a transité via des connexions satellitaires. Bien qu’il y ait un certain nombre de projets de fibres optiques sous-marines et terrestres qui viendront à terme, la réduction de l’utilisation de satellite de transmission sera faible durant la période considérée. Elle baissera jusqu’à 41% en 2011 en l’absence de construction de nouveaux cables de fibre optique. Cependant au Kenya, la construction d’au moins un cable de fibre optique semble sure et il est donc à prévoir une chute sensible de la demande en capacité de transmission satellitaire, en particuliers vers la fin de période couverte par nos projections.

Le volume de transmission de données par satellite est passé de 24.1% en 1998 à 11.5% in 2006. Au total 26 pays africains dépendent toujours à 100% de connexion satellitaire pour leur trafic à l’international.

Le marché gris du trafic international voix s’est calmé mais il continuera à représenter entre 20 et 30% dans un certain nombre de pays africains. La chute rapide des prix au détail combinée aux améliorations des techniques de compression indiquent que la demande en terme de bande passante restera stable ou pire elle déclinera un peu au cours de la période considérée.

Les prix des appels internationaux tant en gros qu’au détail ont fortement chutés. Cette baisse des prix n’est cependant pas générale et d’importantes disparités de prix subsistent en particuliers dans les pays ou l’opérateur historique continue à bénéficier d’un monopolie en matière de télécommunications.

Pour notre prochaine mise à jour de ce rapport en 2008, nous invitons les opérateurs à nous transmettre leurs informations à Russell Southwood à info@balancingact-africa.com . Vos informations resteront confidentielles et seront seulement publiées sous forme d’aggrégat.

Pour consulter la table des matières du rapport cliquez sur le lien suivant http://www.balancingact-africa.com/....

Pour acheter une copie électronique du rapport cliquez sur le lien suivant http://www.balancingact-africa.com/....

Auteur : Balancing Act

Date : 21/05/2007

Source : http://www.balancingact-africa.com/...

Version à imprimer Envoyer à un ami

© CIPACO | Plan du site Haut de page