CIPACO
www.cipaco.org


West Africa’s ICT industry faces major threat unless This came out at a focused group discussion held by the Science and Technology Policy Research Institute (STEPRI) of Ghana last Wednesday as part of the LICOM project .

Entrée par dossier

recherche

Recherche sur les TIC

SMSI

Sommet Mondial sur la Société de l’Information

Opportunités

Emplois, bourses...

Financement

des TIC pour le développement...

Accès

Infrastructure, infostructure...

Régulation

Législation, gouvernance...

Accueil > Nouvelles

Bénin : « Zékédé » ou la révolution Internet

Bénin Télécoms vient de mettre en place le réseau "Zékédé" pour que les Béninois puissent avoir accès plus facilement à la connexion Internet à domicile.

Beaucoup de Béninois peuvent désormais avoir accès à la connexion Internet à domicile. Ils ne seront plus obligés de se déplacer vers des cybercafés pour naviguer, surfer sur la toile mondiale de l’information. C’est la révolution « Zékédé ».

Bénin Télécoms, l’opérateur téléphonique historique du Bénin, (société propriété de l’Etat béninois) vient de réaliser l’exploit : la possibilité désormais offerte aux abonnés du réseau cellulaire fixe dénommé réseau « Zékédé » 1 de disposer à la maison et partout, sur leur poste téléphonique dudit réseau, d’un modem intégré qui donne accès à une connexion ADSL. « C’est un ouf de soulagement pour des gens comme moi qui sont connectés presqu’en permanence », se réjouit Nicolas Adonon, opérateur économique ayant des relations d’affaires avec de nombreux partenaires à l’extérieur.

Il exprime ainsi sa joie de ne plus être obligé d’aller passer l’essentiel de son temps au cybercafé. Jean de Dieu Gounon, déclarant en douanes au Port de Cotonou jubile à l’idée de pouvoir désormais se connecter directement depuis son bureau grâce à son téléphone cellulaire fixe. Mais ce qui le comble, lui qui est en permanence dans le domaine portuaire pour les opérations d’enlèvement de marchandises de ses clients, c’est la possibilité qu’il a désormais de se déplacer dans l’enceinte du Port avec son poste Zékédé et son micro-ordinateur portable et de se connecter, même assis sur un tabouret dans un coin, pour communiquer via internet avec des partenaires extérieurs, notamment les expéditeurs ou les destinataires finaux des marchandises importées. « Cet appareil Zékédé porte vraiment son nom : c’est une vraie "porte mobile d’accès" sur internet et le monde », s’exclame-t-il.

Le produit connaît déjà un véritable engouement au sein des consommateurs. « Depuis son avènement en effet, ce nouveau produit a, de par son nombre croissant d’abonnés, augmenté de 25 %, en six mois seulement, le nombre total de nos abonnés », se réjouit Patrick Benon, Directeur Général de Bénin Télécoms, une société d’Etat vieille de près de cinq ans.

C’est vrai que ce nouveau produit qui démocratise l’accès à internet permet à ceux qui n’ont pas une ligne téléphonique fixe d’avoir désormais accès à internet. Au Bénin en effet, les formalités pour l’abonnement à une ligne fixe sont plus compliquées et plus coûteuses que pour une ligne cellulaire fixe. Zékédé s’achète, s’emporte et s’utilise en même temps.

Seulement, il y a que l’abonnement mensuel pour la connexion fait un forfait de 23.000 Fcfa. Ceci représente quand même le salaire mensuel de nombreux Béninois. « Comment les personnes de basses catégories peuvent-elles avoir accès à internet si ce précieux outil coûte aussi cher ? » se désole Hippolyte Djiwan, journaliste. Par ailleurs, Jules Aho, gérant de cybercafé s’inquiète de la diminution prochaine de ses clients car ceux qui ont le Zékédé ne viendront plus naviguer chez lui. De plus, il fait remarquer que cette révolution est une médaille qui a son revers. Il explique à cet effet que cela comporte un danger : des cyber-criminels pourront désormais et davantage avoir un accès permanent à internet et multiplier ainsi des cyber-attaques. Et il propose comme solution la nécessité pour Bénin Télécoms de développer un système qui puisse permettre de traquer les cyber-délinquants.

Auteur : Brice Houssou

Source : Fraternité

Date de publication : 24 novembre 2007

Version à imprimer Envoyer à un ami

© CIPACO | Plan du site Haut de page